RSS

Archives de mot-clé : Partagas

Festival Habano XVI

Foire commerciale Festival Habanos XV

Foire commerciale Festival Habanos XV

Pour sa seizième édition, le Festival Habanos offre à sa clientèle une programmation riche et diversifiée. En plus des habituelles visites de plantations et de fabriques, des soirées dédiées à ses marques, en vedette cette année, Hoyo de Monterry, Partagas, H. Upmann, et Trinidad, le concours du meilleur Habano-sommelier et le fameux encan d’humidors, s’ajoutent cette année des visites de parcs, de quartiers, de sites naturels et touristiques tels Las Terrazzas ainsi qu’une immersion dans la culture communautaire et locale cubaine qu’est le projet Quisicuaba, question de nous présenter un visage différent et méconnu de Cuba. (Voir textes plus bas)

Un événement certes à ne pas manquer et auquel tout amateur convaincu de Havanes se doit d’assister au moins une fois dans sa vie. Une occasion unique de jumeler plaisir et quête de connaissances. Et oui, on peut fumer à peu près partout à Cuba.

Voici donc, en anglais seulement, une présentation de l’événement ainsi que le programme suggéré aux accompagnateurs et amis du festival (certaines activités n’étant réservées qu’aux personnes reliées à l’industrie du cigare et aux clients de Habanos.SA). La foire commerciale est toutefois accessible à tous et toutes à condition d’en acquitter les frais d’entrée.

Ma principale suggestion: la soirée Trinidad au superbe Museo de Bellas Artes, un endroit magnifique où apprécier l’art cubain contemporain.

Malheureusement, je n’y serai pas cette année mais si vous le désirez, vous pouvez consulter mon compte-rendu de l’événement de l’an dernier dans le menu de la page d’accueil à droite sous l’onglet: Festival Habano XV 02/03-2013. 

16th Habanos Festival
From February 24th to 28th, 2014

XVI_Festival_Habano

From Monday, February 24th to Friday, February 28th, 2014, Cuba will again be the venue of the largest international meeting for the enthusiasts of the best cigar in the world: the Habano. On this occasion the event will be paying tribute to four of the most prestigious Habanos brands: Hoyo de MonterreyPartagásTrinidad y H.Upmann.

The last edition of the Habanos Festival was attended by more than 1,200 delegates from almost 80 countries.

The Commercial Fair will again be celebrated during the week of the Festival. In 2013, the Fair was attended by 72 exhibitors from 8 countries – Germany, Canada, China, Switzerland, Spain, Italy, Panama and Cuba – and received over 2,000 visitors from the world of cigar, luxury products and business.

This year a total of 273 journalists and cameramen from 142 press bodies from more than 30 countries sent live transmissions covering the event , which continues to have an ever growing echo in the five continents.

During this 16th Edition of the Habanos Festival, the attendants – which always include first rank international personalities – will have the pleasure of tasting in exclusive the new vitolas that will be launched to the market in 2014 by Habanos s.a., and will have the possibility to discover the roots and the secrets of a century-old tradition of cigar culture in Cuba. Habanos, s.a. invites you to enjoy a delightful week among friends that have one thing in common: the passion forHabanos.

The program of the Habanos Festival maintains its traditional activities during this unforgettable week:

  • Visits to the best tobacco plantations in Vuelta Abajo, Pinar del Río
  • Visits to emblematic Factories of Hand-Made Cigars
  • Commercial fair
  • Seminar
  • Tastings and Marriages with the best gastronomy and drinks
  • Habanosommelier International Contest
  • Master class on the Cigar Hand Rolling Technique
  • First contest to obtain the longest ash

The opening of the event will take place on Monday, February 24th,2014 with the inauguration of the Commercial Fair at the International Convention Center Palacio de Convenciones. The Fair will continue to be the ideal moment for technical and commercial exchanges among businessmen, producers and suppliers of the cigar world.

The day will end with the Welcome Evening at Club Habana, which includes an exclusive concert of the best Cuban artists. The Nominations to the Habanos Award of the Year will also be announced, and finally there will be a Welcome Cocktail dedicated to the Partagás and Hoyo de Monterrey brands.

This year the Habanos Alliance will take place with the exclusive international beer brands Duvel, Leffe, Chimay, Malheur and Bucanero, under the direction of Belgian beer sommelier Ben Vinken.

It will be a year of interesting conferences on the most diverse themes, among them: « Habanos in the cinema », « The Germans in the Habano. Origin of the H. Upmann brand », and a conference on the Habanos Vintage with tasting of an aged Habano. Finally, there will be a conference on « Elements that have an Influence in the Combustion of Habanos », to be followed by the first contest to see which smoker obtains the longest ash.

On Wednesday, February 26, there will be a special and emotive Dinner in tribute to the Trinidad brand, with participation of the prestigious chef Ron Blaauw from The Netherlands, awarded with two Michelin stars, and of sommelier Cuno Van’t Hoff in the selection of the menu and marriages.

The closing of the Festival will take place on the evening of Friday, February 28, with a Gala Dinner in tribute to H.Upmann and the Traditional Humidor Auction for the benefit of the Cuban Public Health System.

Habanos s.a. and the TABACUBA Entrepreneurial Group will be honored with your attendance.

Walfrido Hernández Mesa Luis Sánchez-Harguindey  Pardo de Vera
Presidents of the Organizing Committee

OFFICIAL LANGUAGES 
Spanish, English, French, German and Russian

La Casa del Habano

16th Habanos Festival
Program for Accompanying guests

XVI_Festival_Habano

Monday 24/02

10.00-16.00 hrs.

Registration (Palacio de Convenciones) (Convention Center)

09:30- 13:00 hrs.

Bus departure from the hotels.Havanatur offers in the 16th Habanos Festival Program.City Tour through Havana squares:

  • Visit to Colonial Havana, Patrimonio de la Humanidad.
  • Visit to San Francisco Square
  • Havana Cathedral
  • Old Square
  • Visit to Museo del Rum Museum with a tasting included.

13:00 hrs.

Lunch at  Conde de Villanueva Hotel.

14:30 hrs.

Visit to Morro Cabaña Park

17:00 hrs.

Return to hotels

19:00 hrs.

Welcoming evening dedicated to Hoyo de Monterrey and Partagás.Concert and Welcome cocktail.Club Habana.

Tuesday 25/02

07:00-17:00 hrs.

Visit to Vuelta Abajo Plantations, Pinar del Río.
Return to hotels.Free Evening

Wednesday 26/02

09:30 hrs.

Departure from hotels.Love, Nature & History Tour.Visit to the touristic complex Las Terrazas.

13:00 hrs.

Lunch.Enjoy the nature at Las Terrazas and return to hotels.

19:00 hrs.

Departure from hotels.Trinidad Evening.
Museo de Bellas Artes. Cuban art building.

Thursday 27/02

09:.00-12:00 hrs.

Visit to Habanos factories “La Corona » and H. Upmann

12:30 hrs.

Lunch at “El Templete” Restaurant.

14.00 hrs.

Visit to Communitarian Project QUISICUBA: Enjoy Communitarian Culture as a Legacy of our traditions.

Friday 28/02

09:30-10:30 hrs.

International Habanosommelier Final Contest (Hall 3)

10:30-11:00 hrs.

Coffee break

11:00-12:00 hrs.

Master Conference: « Elements that have an influence in the Combustion of Habanos ».Contest to get the longestash.

12:00- 13.00 hrs.

Closing of the Seminar and Trade Fair (Hall 4)
Awarding Ceremony:

  • Best stand by category
  • Winner of the International Habanosommelier Contest.
  • Winner of the Video Contest « Habanos in Images »

13:00 hrs.

Farewel Lunch at “El Bucán” restaurant

19:00 hrs.

Gala Evening: Dedicated to H.Upmann Reserva.Humidor Auction.PABEXPO. Hall C.

Las Terrazas

Cuba > Province de Pinar del Río > Las Terrazas 
Dans la sierra del Rosario, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, on découvre Las Terrazas au coeur d’un très beau paysage, en grande partie modelé par l’homme. C’est ici que le Che s’entraîna avant son expédition bolivienne. Végétation luxuriante et variée, quelques vestiges de la plantation de tabac et un petit lac, où sont établies aujourd’hui une centaine de familles. Voici une halte bien agréable sur la route de Pinar, pour quelques heures, un déjeuner et une petite baignade. (Guide du Routard).
Rio San Juan

The ‘Cabildo Quisicuaba’ Community Project

Article de Jorge Milanes paru dans le Havana Times.org

The « Cabildo Quisicuaba » April cultural activity. The next one begins at 9:30 a.m. on May 6th at Maloja e/ Águila y Ángeles.

HAVANA TIMES, April 11 — The “Cabildo Quisicuaba Socio-cultural Project” is conducted by Dr. Enrique Alemán in collaboration with the community in the Centro Habana municipality, specifically in the Los Sitios neighborhood.

Its aim is to rehabilitate traditional folk culture there, taking into account the spiritual, cultural and material needs of this population.

Given the qualitative and multidisciplinary character of this effort, social concerns are of great importance, since the project is an attempt to rescue and rehabilitate tangible and intangible values of a locality with serious social problems.

Carrying out this project also affects the process of improving and sustaining the quality of life of the area’s inhabitants, and therefore the community as a whole.

The name given to this socio-cultural project, “Quisicuaba,” came in part from the name of free blacks who lived their in the 16th century: the “Quisis,” individuals who originated from the southern Angolan Basin.

The word used for designating a settlement of black slaves was “cuabal,” which came from the word for the farmhouses built in the area.

The merger of these two terms gave the neighborhood — and now the project — the name “Quisicuaba,” which is the rescue of an important historical and cultural value that evolved from the area’s past (though the neighborhood later acquired the name of “Los Sitios,” which has remained through today).

Actions carried out within this project are in one way or another achieved by the participation of many community members. This is the key to the sustained success in this socio-cultural project designed for the comprehensive transformation of families as the basic unit of society.

The effort is also aimed at addressing problems associated with drug abuse, the insertion of ex-prisoners into society, adolescents prone to crime, high-risk diseases, alcoholism, single mothers, prostitution and pimping, homosexuality, health care and education.

– See more at: http://www.havanatimes.org/?p=67085#sthash.0hHH9a5z.dpuf

Bon Voyage et bonnes dégustations!

CERTIFIED MEDALLION - jpeg

 
2 commentaires

Publié par le 2 février 2014 dans Actualité

 

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Where to buy and not buy your cigars in Havana, Cuba

Animated tourist area in Havana

Animated tourist area in Havana

On my latest trip in Havana Cuba this Febuary, attending the XV Habano Festival where I had a great time, I decided to pay visit to a certain number of places where they sell cigars and try to evaluate what the cigar market is in this beautiful city and share some comments with you. I know that for some of you this will sound redundant but I’ll repeat it again. In Havana or anywhere else in Cuba, don’t buy cigars from street vendors, the very most of them being counterfeit or fake. They might look well rolled with a nice shiny cape adorned with an embossed ring that looks exactly like an original Cohiba for instance, but these guys are getting very refined in plagiarism and they’ll sell you badly rolled sticks made with bad quality tobaccos. And something I found funny is that mostly all street vendors all sell Cohibas, no Montecristos, no Partagas, nor Punch, « only the best Cohibas for you my friend »… Naaaa!

Casa del Habano in the historic Partagas real Fabrica de tabaco.

Casa del Habano in the historic Partagas real Fabrica de tabaco.

Now, besides these street re-sellers, there’s another « business » that’s flourishing right now in the city. The selling of whole boxes of authentic cigars. Bargain? Not so sure about that! Let’s have a closer look at  this.   From what I experienced, the business seems to be very well organized and very well supplied. Somebody, well dressed, will be standing by the door of a Casa del Habano for instance and offer you cigars very calmly. If you agree, you will then be taken to a residential house located one or two blocks away, will invite you in and once inside he will show you on the kitchen table, boxes full of Montecristos, Cohibas, Partagas, Ramon Alones, Romeo y Julieta etc. All real wood boxes with everything from the original silky Habanos S.A. certification papers, ribbons, labels etc. The only thing missing is the Habanos S.A. seal that’s sticked on the outside upper right side of the box and the dates underneath the boxes. These steps being usually done by Habanos S.A. These guys, and for 10CUC more will stick a real green government stamp on the box in case you want to take your purchase through the border. I examined those very carefully and I can pretend with hardly no doubt at all that these stamps are authentic. Alignement in boxes and the color order of the cigars in the boxes were perfect as well. As for the prices, let’s say they sell those boxes for one third of the cuban regular price. They offered me a box of Cohiba Siglo IV Linea 1492 for 125 CUC while at a Casa del Habano, I saw it sold for 321CUC. My opinion regarding all this system is that that the cigar companies, instead of selling anonymously and at cheap prices and by the unit or bulk with no bands their number two’s or the ones that didn’t pass the quality test controls, they prefer to sell them packed in standard boxes with all the regular accoutrements in order to sell them at a higher price thinking that selling those for one third of the price, cigar smokers, will do with it and accept that some of the cigars they just bought might have problem issues like tight draw or uneven burn for example. Don’t know about the final quality of these cigars since I didn’t buy any though. If somebody who experienced this type of purchase would like to give it’s impression on the quality of those products, feel free to comment.

Casa del Habano Hotel Melia Cohiba Havana

Casa del Habano Hotel Melia Cohiba Havana, Cuba

As for where to buy your cigars in Havana, Cuba, may I strongly suggest to always buy them at the official Cuban stores for cigars, the Casa del Habano shops. They are all over Cuba and everywhere in the world and sell exclusively Cuban cigars. In Cuba, they are all equipped, except maybe for a few older and or smaller ones, with walk-in humidors, a bar with Expresso coffee machines and smoking lounges.The choice is very up to the minute. Every new vitola gets to the Casa del Habano first upon release. Nobody besides Habanos S.A. is allowed to sell cigars to these stores so you can be sure about the authenticity of the product. They carry all the main brands and formats plus every Cuban Edicion Limitada of the current year and earlier one as well. They do have their exclusive Casa del Habano lines of cigars that they order according to their taste preferences from different producers along the year.

H.Upmann Robusto. Esclusivo Casa del Habano

H.Upmann Robusto. Esclusivo Casa del Habano Photo taken at the H.Upmann factory, Havana Cuba.

Cigar prices are the same in all Casa del Habano of the country. Casa del Habano stores are also well equipped with smoking accessories and humidors but the prices for these items are not the same everywhere. I noticed price differences up to 20% between shops for the same item, so be careful!  They also sell rhum, coffe, chocolate and other items that go well with cigars. The personnel is very knowledgeable and polite. They can guide you in your purchases and their expertise is solid. You will also be able to find some rareties and older boxes as well if you dig a little. So don’t be shy to have a look under the boxes to see the dates these sticks were made and look down the pile to find this gem you are looking for.

Tienda de Tabaco Mercaderes st. Vieja Habana

Tienda de Tabaco Mercaderes st. Vieja Habana

There are other cicar stores Havana. Many of them are ancient Casa del Habano stores that were sold along the way by Habanos S.A. to individuals for different reasons.You will find in these « Casa de Tabaco » or « Tienda del Habano » as the cubans call them, a smaller inventory of choice and products but chances are you will run into more rareties and older stuff. If you happen to develop a good relation with the owner or some of their employees, I bet it won’t be long before they open you their secret cave or put aside for you until your next visit a few boxes of surprises. They do sell rhum, coffe, chocolate and other items that go well with cigars too. Although these owners are honnest for most of them, just stay aware and keep an eye open. Carefully inspect everything you want to acquire.

I visited one of those Casa del Tobaco located at the Hotel Comodoro, hotel that I don’t recommend at all for staying at except for visiting this Casa del Tabaco called « La Escogida », and operated by Andre Reyes Gilbert, a very handsome and smiling man. His prices are very good and the service excellent. There used to be a house « Torcedor » named Santo but he unfortunately left at the end of Febuary. Had the chance to meet him and buy a small bunch of his « Coronas » that are just succulent. Let’s hope Andre found somebody to replace him. Definitely worth a visit even though the man is gone.

Avec Sasnto le Torcedor et Andres Reyes Gilbert, Casa de tobaco LA Escogida, Hotel Comodoro

Here with Santo the house « Torcedor » and Andres Reyes Gilbert, Casa de tabaco La Escogida, Hotel Comodoro

Here’s the adress: Casa de tabaco La Escogida, Hotel Comodoro,  Av 3ra y Calle 84, Miramar District

Entrée extérieure de la Casa del Tabaco La Escogida, Hotel Comodoro, La Havane

Front window of la Casa del Tabaco La Escogida, Hotel Comodoro, Havana, Cuba

Other recommended shops but not visited:

Hotel Tryp Habana Libre Calle 23 entre L y M, Vedado +537 834 61 11

Hotel Parque Central, Boutique Cuaba, Calle Neptuno entre Prado y Zulueta, +537 868 18 38

Here’s the list of all the Casa del Habano in Cubahttp://www.lacasadelhabano.com

Cuba Zone: Cuba City: Ciego Avila.
Address: Hotel Meliá Cayo Guillermo
Phone: (53 33) 30 1632
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciego de Avila
Address: Hotel Blau Colonial, Cayo Coco.
Phone: (53 33) 30 1121 . Hotel (53 33) 30 1311
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Cienfuegos
Address: Blvd. Centro Histórico. Avenida No. 54, esq. a 33.
Phone: (53 43) 55 2144
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: 5ta Avenida y Calle 16. Miramar. Playa
Phone: (53 7) 214 4737
Fax: (53 7) 204 7975
Email: lcdh.5tay16@gmail.com
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Melia Habana. Avenida 3ra e/ 76 y 80. Miramar. Playa
Phone: (53 7) 204 5289
Fax:
Email: casahabano_meliahabana@yahoo.es
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hotel Melia Cohiba, 1ra y 3ra, Vedado.
Phone: (53 7) 835 2434 . Hotel: (53 7) 833 3636 Ext. 2797
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Fabrica Partagas / Calle Industria No.520. Habana Vieja
Phone: (53 7) 866 8060 / 862 37 72
Fax:
Email: partagas@tuch.cha.cyt.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hotel Nacional / Calle 21 y O. Vedado
Phone: (53 7) 873 3564 Ext. 176
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hotel Palco / Calle 11 y 146, Cubanacan. Playa
Phone: (53 7) 204 7235
Fax: (53 7) 204 7236
Email: tiendas@hpalco.palco.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Club Habana / 5ta Ave. y 188 a 192. Playa
Phone: (53 7) 204 5700
Fax: (53 7) 204 5705
Email: mons@clubhabana.palco.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hostal Conde Villanueva / Calle Mercaderes Esq Amargura
Phone: (53 7) 862 9293
Fax:
Email: comercial@condevillanueva.co.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Holguin
Address: Hotel Villa Turey Guardalavaca, Zona Residencial, Playa Guardalavaca
Phone: (53 24) 4 3431
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Varadero
Address: Calle 63 y 1ra Avenida, Varadero, Matanzas.
Phone: (53 45) 66 7843
Fax:
Email: habanos.calle63@mtz.caracol.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Varadero Plaza América
Address: Galeria Comercial las Américas. Centro de Convenciones Plaza América. Autopista Oeste Km 6, Varadero, Matanzas.
Phone: (53 45) 66 8181 / 66 8161
Fax:
Email: comercial.jdpto@hoteles.caracol.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: La Habana
Address: Hotel Habana Libre, Calle L e/ 23 y 25, Vedado, Ciudad Habana, Cuba
Phone: (53 7) 834 6111
Fax:
Email: habanoshabanalibre@cchl.caracol.cu
Web:
Address: Pueblo La Estrella, Cayo Santa María, Cayaría Norte Provincia Villa Clara
Phone: (53 42) 35 01 34
Fax:
Email: lch.santamaria@gmail.com
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Varadero
Address: Calle 1era y 39, Varadero, Matanzas.
Phone: (53 45) 61 4719
Fax:
Email: pyz.micuba@mtz.caracol.cu
Web:

Happy Smoke!

CERTIFIED MEDALLION - jpeg

     

 
8 commentaires

Publié par le 14 avril 2013 dans English

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Où acheter ses cigares à la Havane

Casa del Habano Hotel Cohiba Libre La Havane

Casa del Habano Hotel  Melia Cohiba La Havane

Si vous partez bientôt pour Cuba et que vous êtes amateur d’or brun, on vous a certainement prévenu ou entretenu à propos du marché de la contrefaçon du cigare à Cuba et particulièrement à la Havane. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, celui-ci ayant déjà fait l’objet d’un article (Voir: Où ne pas acheter ses cigares à la Havane). Je répéterai tout de même ici qu’il est toujours mieux d’acheter ses cigares dans une boutique Casa del Habano. Ce sont des boutiques appartenant à Habanos S.A., organisme étatique gérant la mise en marché et la vente de tous les cigares cubains dans le monde. Il y a bien évidemment quelques « fuites » sur lesquelles je n’élaborerai pas ici, « fuites » qui alimentent en bonne partie ce commerce illicite. Et des faux, il y en a presque partout, sauf dans les Casa Del Habano et quelques Casa de Tabaco qui se respectent. Les méthodes employées par les faussaires peuvent être très élaborées. C’est pourquoi, même dans des établissements indépendants de la chaîne Casa del Habano qui semblent dignes de confiance, il faut garder l’oeil ouvert. Des Casa del Habano, il y en a un peu partout sur l’ile dont plusieurs à la Havane (La liste complète plus bas). Elles offrent toutes les grandes marques de cigares fabriquées au pays dans la plupart des modules populaires. Toutes n’offrent pas absolument tout ce qui est disponible. Il faut dire qu’il existe plus de trois cent cinquante modules différents produits à Cuba et ce nombre continue d’augmenter chaque année. Il se pourra très bien que si vous cherchez un module particulier et ou d’une marque moins connue, incluant la recherche plus pointue de millésimes particuliers, que vous ayez à visiter plus d’une Casa del Habano. Par contre vous y trouverez toutes les Édicion Limitada de l’année en cours et très souvent d’années antérieures. Les Casa del Habano sont les premières boutiques alimentées par Habanos S.A. lors de la sortie d’un nouveau produit et celles-ci ne vendent que des cigares cubains soit dit en passant. Vous y trouverez aussi des cigares produits exclusivement pour les Casa del Habano. Ils sont roulés avec des tabacs spécialement sélectionnés, vieillis et assemblés selon une recette exclusive (Liga) et sont produits en quantités toujours limitées. Ceux-ci sont facilement identifiables par une bague au logo de la compagnie apposée sur les boîtes et sur chacun des cigares. Un conseil, si une Edicion Limitada ou une production exclusive Casa del Habano vous intéresse, achetez-la tout de suite car elles s’envolent souvent très rapidement. Pour certaines boutiques, et en fouillant un peu, vous pourriez y trouver des boîtes plus agées. Ne vous gênez pas pour retourner les boîtes afin d’en vérifier l’année et le mois de production. Ne vous offusquez pas non plus pour demander l’aide et les conseils du personnel en place. Selon votre intérêt et vos demandes, il se pourrait que ceux-ci vous ouvrent la porte de leur armoire secrète, leur caverne d’Ali Baba. Certaines Casa del Habano de la ville comme ailleurs offrent par moment les services de ‘Torcedors »(rouleurs et rouleuses) qui s’installlent dans la boutique et roulent devant vous. C’est le moment de sortir des sentiers battus car ces artisans de la feuille choisissent le plus souvent eux-mêmes leurs tabacs et élaborent leur propre recette (Liga). L’occasion en or de faire des découvertes dégustastives, de fumer d’excellents cigares et de se procurer des « exclusivités » qui feront saliver vos comparses à votre retour et que vous aurez payées autour de cinq CUC chaque. Si les prix des cigares sont les mêmes partout dans les Casa del Habano du pays, il n’en va pas de même pour les article de fumeurs et autres articles connexes comme le café, le rhum, liqueurs alcoolisées etc. À la Havane, J’ai remarqué des écarts allant jusqu’à 20% pour le même produit vus dans des endroits différents. Dans la capitale, seulement deux Casa del Habano ne possèdent pas de d’humidor « walk-in », celles de la fabrique Partagas et de l’Hotel Conde de Villanueva, trop petites et ouvertes avant la création de ces grands espaces humidifiés où l’on entre de plein pied pour y faire ses choix. Ces endroits possèdent tout de même des armoires vitrées et humidifiées destinées à l’entreposage des cigares. Par contre, toutes possèdent un fumoir équippé d’un bar et d’une machine à café Expresso. Certaines offrent aussi des services de restauration.

Entrée de la petite Casa del Habano, Hotel Conde de Villanueva, La Havane

Entrée de la petite Casa del Habano, Hotel Conde de Villanueva, La Havane

Voici donc une petite nomenclature des Casa del Habano visitées à la Havane durant mon séjour à Cuba dans le cadre du XV Festival Habano accompagnée de quelques particularités inhérentes à chacunes d’elles et que j’aimerais bien partager avec vous.

Casa del Habano, Hotel Nacional. Calle 0 y 21, Vedado, +537 873 35 64

SItuée au sous-sol de l’Hotel Nacional, elle offre un choix intéressant, quelques raretés dont des Cuaba Diademas. Le personnel est poli et connaissant. Prix des articles de fumeur moyens à élevés. Petit fumoir, Torcedora présente à l’occasion. Je vous recommande ses cigares, ils sont excellents et très abordables.

Casa del Habano, Miramar, 5ta No 1407 esq16, Miramar +537 204 79 73

La plus grande de la Havane avec un grand choix de vitoles, grand walk-in, grand fumoir avec bar et fumoir privé. Service compétent. Endroit fréquenté par les grands de l’industrie du tabac dont Carlos Robaina. Restaurant adjacent de qualité et abordable. Prix des articles de fumeur moyens. À voir absolument.

Casa del Havano, Melia Cohiba, ave. Paseo entre 1ra y 3ra, Vedado +537 833 36 36 ext 2538

Très bon choix et de très haut de gamme. Grand fumoir avec bar complet et scène accueillant régulièrement des formations musicales.Superbe walk-in, personnel très compétent. Beaucoup d’accessoires mais à prix un peu élevé. Torcedors invités.

Casa del Habano Hotel Palco (Palais des conventions) Calle 146 entre 11 y 13

LIeu ou se tient la foire commerciale du Festival Habano. Très grand choix haut de gamme et trouvailles à faire. Service d’experts. Accessoires chers, chocolat fins, et sélection de rhum de haute qualité.

Casa del Habano Hotel Conde de Villanueva Calle Mercaderes no 202 esq. Amargura, Habana Vieja +537 862 92 93

Petit, sans walk-in mais trouvailles à faire. Personnel des plus compétent mais le service a laissé quelque peu à désirer lorsque nous sommes passés. Peut-être était-ce à cause que tous apprenaient à ce moment la mort de Hugo Chavez. Lieu à visiter pour son coté pitoresque et colonial.

Casa del Habano Fabrica real de Tabaco Partagas, Calle de la industria No 520

Situé dans l’historique fabrique Partagas aujourd’hui définitivement fermée a-t-on appris récemment (05/13), on y retrouve un choix plus qu’intéressant avec beaucoup de trouvailles à faire. Ne pas hésiter à consulter le personnel des plus qualifié afin d’être bien servi car il n’y a pas de walk-in. Très beau choix d’articles de fumeur et commémoratif de la Maison Partagas mais prix élevés. Petit fumoir. Salon privé, demandez à voir.

Autre boutique de tabac intéressante à visiter.

Avec Sasnto le Torcedor et Andres Reyes Gilbert, Casa de tobaco LA Escogida, Hotel Comodoro

Avec Santo le Torcedor et Andres Reyes Gilbert, Casa de tabaco La Escogida, Hotel Comodoro

Casa de tabaco La Escogida, Hotel Comodoro,  Av 3ra y Calle 84, Miramar District

Boutique humidor situé dans l’hotel. Bon choix de vitoles et trouvailles à faire. Service excellent et fort amical de la part de Andres Reyes Gilbert. Malheureusement, Santo, l’expérimenté Torcedor a quitté. Espérons qu’Andres aura trouvé quelqu’un pour le remplacer. Vaut le déplacement Prix très abordables.

Entrée extérieure de la Casa del Tabaco La Escogida, Hotel Comodoro, La Havane

Entrée extérieure de la Casa del Tabaco La Escogida, Hotel Comodoro, La Havane

Autres endroits suggérés mais non visités:

Hotel Tryp Habana Libre Calle 23 entre L y M, Vedado +537 834 61 11

Hotel Parque Central, Boutique Cuaba, Calle Neptuno entre Prado y Zulueta, +537 868 18 38

Voici, pour terminer, la liste de toutes les Casa del Habano de Cubahttp://www.lacasadelhabano.com

Cuba Zone: Cuba City: Ciego Avila.
Address: Hotel Meliá Cayo Guillermo
Phone: (53 33) 30 1632
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciego de Avila
Address: Hotel Blau Colonial, Cayo Coco.
Phone: (53 33) 30 1121 . Hotel (53 33) 30 1311
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Cienfuegos
Address: Blvd. Centro Histórico. Avenida No. 54, esq. a 33.
Phone: (53 43) 55 2144
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: 5ta Avenida y Calle 16. Miramar. Playa
Phone: (53 7) 214 4737
Fax: (53 7) 204 7975
Email: lcdh.5tay16@gmail.com
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Melia Habana. Avenida 3ra e/ 76 y 80. Miramar. Playa
Phone: (53 7) 204 5289
Fax:
Email: casahabano_meliahabana@yahoo.es
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hotel Melia Cohiba, 1ra y 3ra, Vedado.
Phone: (53 7) 835 2434 . Hotel: (53 7) 833 3636 Ext. 2797
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Fabrica Partagas / Calle Industria No.520. Habana Vieja
Phone: (53 7) 866 8060 / 862 37 72
Fax:
Email: partagas@tuch.cha.cyt.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hotel Nacional / Calle 21 y O. Vedado
Phone: (53 7) 873 3564 Ext. 176
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hotel Palco / Calle 11 y 146, Cubanacan. Playa
Phone: (53 7) 204 7235
Fax: (53 7) 204 7236
Email: tiendas@hpalco.palco.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Club Habana / 5ta Ave. y 188 a 192. Playa
Phone: (53 7) 204 5700
Fax: (53 7) 204 5705
Email: mons@clubhabana.palco.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Ciudad Habana
Address: Hostal Conde Villanueva / Calle Mercaderes Esq Amargura
Phone: (53 7) 862 9293
Fax:
Email: comercial@condevillanueva.co.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Holguin
Address: Hotel Villa Turey Guardalavaca, Zona Residencial, Playa Guardalavaca
Phone: (53 24) 4 3431
Fax:
Email:
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Varadero
Address: Calle 63 y 1ra Avenida, Varadero, Matanzas.
Phone: (53 45) 66 7843
Fax:
Email: habanos.calle63@mtz.caracol.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Varadero Plaza América
Address: Galeria Comercial las Américas. Centro de Convenciones Plaza América. Autopista Oeste Km 6, Varadero, Matanzas.
Phone: (53 45) 66 8181 / 66 8161
Fax:
Email: comercial.jdpto@hoteles.caracol.cu
Web:
Cuba Zone: Cuba City: La Habana
Address: Hotel Habana Libre, Calle L e/ 23 y 25, Vedado, Ciudad Habana, Cuba
Phone: (53 7) 834 6111
Fax:
Email: habanoshabanalibre@cchl.caracol.cu
Web:
Address: Pueblo La Estrella, Cayo Santa María, Cayaría Norte Provincia Villa Clara
Phone: (53 42) 35 01 34
Fax:
Email: lch.santamaria@gmail.com
Web:
Cuba Zone: Cuba City: Varadero
Address: Calle 1era y 39, Varadero, Matanzas.
Phone: (53 45) 61 4719
Fax:
Email: pyz.micuba@mtz.caracol.cu
Web:

Bonne Dégustation!

CERTIFIED MEDALLION - jpeg

 

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,

Retour de Cuba et du XV Habano Festival (3)

Dans les jardins de l'Hotel Nacional à quelques moments du départ pour les plantations. Brume et brouillard au programme

Dans les jardins de l’Hotel Nacional à quelques moments du départ pour les plantations. Brume et brouillard au programme.

Quoi de mieux après la frénésie de la foire commerciale que de déguerpir et prendre le large pour disons, »deux jours de terrain ». Une première journée qui nous purifiera les poumons et nous dégagera les esprits quelque peu en nous transportant dans la région de Pinar del Rio pour une visite de plantations et la deuxième qui nous titillera les narines et papilles en nous proposant la visite des fabriques H.Upmann et Partagas

Alors, dès sept heure trente ce matin là, le lobby du Nacional s’anime et s’aglutinent des gens aux vêtements de plus en plus semblables. On aurait dit qu’ils appartenaient au même groupe sans toutefois l’être complètement. Mais un article qu’ils avaient à peu près tous et toutes à la main ou sur la tête allait les trahir, le chapeau de paille fourni par Habanos S.A. à leur arrivée à la Forteresse Morro deux jours avant lors des événements d’ouverture du festival.

 

 

Le "Chapeau"

Le « Chapeau »

Il était difficile de dire si cet article était pour nous être d’une quelconque utilité car la veille, certains prophètes de malheur annonçaient de la pluie. Néanmoins, Frances, la gentille hôtesse qui nous était assignée à titre de guide nous en refila quand même chacun un à moi et ma conjointe qui m’accompagnait en cette journée. Celle-ci avait tout de même débutée sous les nuages et le brouillard, ce qui laissait présager que les mauvais oracles allaient peut-être avoir raison. Mais voilà, le bus arriva et hop, « Hola senor conductor, Pinar del Rio por favor! » et en un rien de temps nous quittions l’hotel et pour quelques instants, ces idées pluvieuses. Et nous voilà en direction de la somptueuse région de Pinar del Rio. Un périple routier de près de deux heures vers l’ouest de l’île qui, à mesure que nous roulions, nous offarit des paysages qui verdissait de plus en plus et où la plaine se vallonnait et se côtoyait elle aussi de plus en plus. Le bas plafond de nuages et de brouillard qui couvrait la cime des montagnes du « Parque Nacional La Guira » que nous longions finit par s’élever et le « jour » se leva enfin aurait-on pu dire. Après un peu plus d’une heure de route, nous faisions escale en bordure de celle-ci dans un établissement touristico-commerciale où sont présents sur à peu près tous les T-shirts, tous les « Che » de ce monde. Mais si l’on s’aventurait à quelques mètres derrière le bâtiment, on découvrait une première plantation de tabac située à peine quelques dizaines de mètres de là. Je m’y déplaçai, ainsi que quelques autres passagers afin d’aller explorer un peu et prendre quelques photos.

À quelques dizaines de mètres de la première plantation visitée

À quelques dizaines de mètres de la première plantation visitée

Le gentil Veguero en plein travail.

Le gentil Veguero en plein travail.

Une dizaine de minutes plus tard, de retour dans le bus après avoir souhaité un « Buenos Dias » très « touristique » au gentil veguero exploitant qui nous avait offert son hospitalité et sa « producion » qui semblait tout de même honnête en terme de qualité.Une heure plus tard et après avoit traversé Pinar del Rio, charmante petite ville soit dit en passant, nous arrivions à San Juan y Martinez où nous attendait Yosvani Concepcion Alonso, exploitant de la ferme nommée en son nom par l’état et qu’il exploite.

Yosvani Concepcion Alonso

Yosvani Concepcion Alonso, veguero. Photo: Habanos S.A.

Avec noblesse et humilité, il nous fit visiter son champs et sa « Casa de tabaco »(entrepot de séchage) et nous expliqua que le tabac qu’il cultivait en était un réservé à l’élaboration de tripes et de sous-capes. Quel plaisir enfin de voir pour vrai ces feuilles toutes vertes et gorgées de soleil, que de se promener entre les rangées de plants, les humer, les regarder de près et les caresser. Et puis, une fois dans la « Casa de tabaco », d’admirer le travail des ouvrières qui comme des couturières enfilent les racines des feuilles afin de les attacher en paires avant de les susppendre à des« Cujes » ou perches de séchage qui seront ensuite suspendues elles-mêmes haut dans la maison. Du travail d’artisan qui se fait en silence ai-je pu noter. Des plus intéressant. L’accueil fut des plus chaleureux, les noix de coco étaient excellentes et l’heure passée des plus agréable. Nous quittâmes la plantation avec Yosvani à bord qui nous accompagna jusqu’à la fabrique locale où il avait fort probablement à faire. Très petite, pitoresque mais aussi très rustique, l’édifice habritait une « Galera » qui ne comptait environ qu’une trentaine de « Torcedors » et « Torcedoras » et qui se situait à l’étage. Ce dernier hébergeait aussi les habituelles salle de vieillissement et de fermentation.

Salle de séchage et enfilement des feuilles pour être attachées en paires aus perches "Cujes"

Salle de séchage chez Yosvani.  Enfilement des feuilles pour être attachées en paires aux « Cujes »(perches) en vue du séchage

Particularité, la salle de tri elle, était situé dans un autre édifice situé de l’autre coté de la rue. On peut présumer un manque d’espace pour expliquer cette situation. Effrectivement, la petitesse des lieux faisait en sorte que ça jouait amicalement du coude dans les passages entre les salles. Étonamment, cette journée on y roulait des Montecristo et ce, sans contôle apparent de la qualité. Je n’ai rien vu à cet effet. Peut-être était-ce à cause de l’exiguïté des lieux et le nombre de visiteurs sur place et que je n’aie pas vu les équipements. Où étaient-ils dans  une autre pièce? Je n’ai pu pousser l’enquête plus loin car le temps ne me le permettait plus, on nous avait déjà signalé la fin de la visite. Comme quatre autobus bondés étaient arrivés en même temps à cette toute petite fabrique située au milieu de nulle part, on aurait pu souhaiter une meilleure planification des déplacements des festivaliers de la part des autorités du festival mais compte tenu de la suite des étapes de la journée, ils n’avaient guère de choix, je crois. Malheureusement pour moi, c’est en arrivant à cet endroit que la batterie de mon apareil photo s’épuisa, ce qui explique l’absence de photos à partir de ce moment et pour le reste de cette journée. Nous reprirent ensuite le bus et « el conductor » nous conduisit pour le repas à un établissement hôtelier de Pinar del Rio muni d’une immense salle à manger extérieure et couverte. Endroit très certainement couru par les cubains pour leurs réceptions de mariages! À l’entrée, tous et toutes recevaient de la part de Habanos S.A., un Hoyo de Monterry Épicure No 2 et quelques billets donnant droit à des boissons alcoolisées. Musique, ambiance, chasse aux trésors animée et nourriture cubaine furent le lot des activités proposées lors de cette halte-repas. Puis, ce fut le retour à la casa Nacionale ou une dernière surprise nous attendait en cette fin de journée qui fut somme toute très agréable. En effet, était exposé de façon grandiloquente, officielle et avec escorte pour deux heures dans le hall d’entrée de l’hotel, un humidor réplique de l’Hotel Nacional commandé par la maison « Cohiba ». Humidor destiné à l’encan du festival et fabriqué à la main par un artiste cubain répondant au nom de « Gomez ». Wow! Toute une pièce, avec ses tiroirs remplis de Behike 56 occupant un étage chacun et par aile, fallait voir le chef d’oeuvre. Immense et élaboré avec moultes détails reliés à l’architecture de l’hotel. Magnifique! Le voici en photo.

Humidor Cohiba réplique de l'Hotel Nacional exposé à cet endroit

Humidor Cohiba réplique de l’Hotel Nacional exposé à cet endroit

Humidor Cohiba

Humidor Cohiba

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous retrouvons, un peu les mêmes que la veille s’aglutinant une seconde fois en deux jours afin de prendre le bus qui nous transportera cette fois ves les fabriques H.Upmann et Partagas. Mentionnons d’abord que les deux fabriques sont aménagées dans des locaux temporaires pour cause de rénovations de leur bâtiment originel et se situent tout près l’une de l’autre dans le quartier Centro Habana près de la « Plaza de la Révolucion ».  Première visitée, la fabrique H.Upmann occupe une ex-fabrique Romeo y Julieta, tandis que la fabrique Partagas occupe des locaux ayant servi à d’autres usages. Aucune date de réouverture possible n’est encore avancée à cet effet pour les deux usines soit dit en passant. C’est donc dans une atmosphère quelque peu diluée que s’est effectuée cette deuxième visite. Dans ces locaux temporaires, pas de lecteur ou lectrice pour animer la « Galera » sinon un ghetto blaster qui innondait l’endroit de décibels « temporaires ». De plus, à cause d’une certaine exéguïté des lieux, les « Torcedors » et « Torcedoras » se retrouvent à devoir travailler dans plusieurs salles séparées ce qui nuit aussi à l’atmosphère de travail. Il nous a aussi été interdit par « mesure de sécurité » d’entrer dans ces salles, on nous a indiqué que la compagnie avait déjà été  victime d’espionnage industriel et qu’elle prenait ces mesures en ce sens. Il a donc fallu observer les « Torcedores » et « Torceroras » à travers les fenêtre de la cour intérieure du batiment. Nous avons tout de même eu accèes aux salles d’emballage, de vieillissement et de frementation. Une visite qui aura été somme toute de plus courte durée et certainement moins attrayante que l’eût été la fabrique mythique de la Calle Industria No 520 en rénovation majeures.

Visite de la Fabrique H. Upmann

Visite de la Fabrique H. Upmann

De son coté, la fabrique temporaire de H.Upmann parce qu’installée dans des locaux ayant déjà servis de fabrique était déjà plus accueillante. Tout d’abord une entrée digne de ce nom avec ce panneau nous rappelant les cent cinquante années d’existence de la marque. Un étage plus haut était aménagée cette immense « Galera » avec sa lectrice, telle une institutrice sur son promontoire surplombant ses dizaines de « Torcedores » et « Torcedoras » qui, comme de jeunes élèves tous et toutes placés en rangée bien alignées comme à la petite école, semblaient l’écouter religieusement. Il faut dire qu’avec toutes ses autres salles de triage, de fermentation, de vieillissement, d’entreposage, d’étiquettage, toutes réparties sur quatre ou cinq étages, c’est à un édifice d’environ 100,000pc. ou si vous préférez 30,500 m2 à l’intérieur lequel on a le plaisir de se déplacer.

 

 

 

"La Lectrice"

« La Lectrice »

L’atmosphère de travail y semblait beaucoup plus détendue que celle de la fabrique Partagas et l’on comprend facilement pourquoi. La circulation dans les différents couloirs et salles était facile. C’est d’ailleurs entre deux de ces étages que j’ai reconnu et salué James Sucklings, grand critique américain de vins et de cigares, éditeur en chef du prestigieux magazine Wine Inspector et éditeur pour la partie europe d’un autre prestigieux magazine et bien connu des amateures de havanes, Cigar Aficionado. Il faut aussi être sur place pour constater à quel point il faut des années de paratique à ces travailleurs et travailleuses pour maîtriser les techniques et développer la dextérité nécessaire à rouler vite et bien.

 

 

 

 

La "Galera" de la fabrique H.Upmann

La « Galera » de la fabrique H.Upmann

Car pour avoir observé les instruments de contrôle, notamment l’appareil à tirage, très peu de cigares échouaient le test. C’est en fin de périple, lors de la visite des espaces réservés à l’emballage et où sont apposés les timbres qui identifient finalement les modules roulés précédemment aux étages inférieurs, que l’on se rend compte qu’en cette journée on y roulait des H.Upmann Robusto esclusivo por los Casa del Habano, et des Cohiba Siglo IV Linea 1492, rien de moins.

 

 

 

 

 

H.Upmann Robusto. Esclusivo Casa del Habano

H.Upmann Robusto. Esclusivo Casa del Habano

Voilà qui complète ces deux « jours de terrain » bien remplis et qui concluera par la même occasion ce compte-rendu de voyage effectué à la Havane à Cuba dans le cadre du quinzième Festival Habano. En souhaitant que j’aurai pu vous transmettre ce serait-ce qu’une fraction de l’émotion qui m’a habitée tout au long de ces six jours palpitants et oh combien instructifs. Il est certain que j’y reviendrai.

 

 

 

 

 

 

Bonne dégustation!

CERTIFIED MEDALLION - jpeg

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Cigar Journal

Magazine Cigar Journal

Magazine Cigar Journal

Cigar Journal est un magazine autrichien consacré au cigare et son industrie. À coup sûr l’un des plus informatif et sérieux de tous les magazines disponibles en ce moment sur le marché et disponible à Québec. Publié depuis 1994 à raison de quatre numéros par année, il est bilingue Anglais/Allemand et sa traduction vers l’anglais est très soignée. Cigar Magazine est un magazine ne traitant presque exclusivement que de cigares et des sujets s’y rapportant. Contrairement à d’autres revues spécialisées sur le marché, ici, pas de montres de luxe, de grosses bagnoles, ni de train de vie luxueux. On y propose plutôt le raffinement européen des mariages de saveurs entre alcools, vins et cigares, la cuisine, les voyages, et ou autres sujets d’intérêt se rapportant aux cigares et leur culture tel l’art exprimés à travers des artistes fumeurs de cigares, etc. On passe aussi en revue la littérature pertinente, notamment dans ce numéro d’automne-hiver 2012 ou l’on commente le livre Partagas El Libro récemment publié et écrit par le collectionneur canadien Amir Saaroni sur l’histoire de Jaime Partagas, fondateur de la première manufacture de cigares privée et autorisée par le gouvernement d’Espagne à Cuba autour des années 1850, la Real Fabrica de Tabaco de Cuba; Partagas.

Article des plus intéressant. Autres textes aussi dignes de mention, celui sur les 125 ans d’existence des cigares Gurkha et un autre sur les 225 ans du plus vieux détaillant de tabac Londonien, JJ Fox. Finalement les topos principaux de cette édition, le Success Story de neuf Grandes Dames de l’industrie du tabac dans le monde et un dossier sur la récente remise des Cigar Journal Trophys.

Toutefois, cette édition ne serait pas complète sans les chroniques habituelles i.e., et en premier lieu la plus importante, celle consacrée à la dégustation (à l’aveugle) et l’évaluation des nouveaux et ou déjà existants modules sur le marché. La chronique au nom évocateur de Vintage Tasting ou sont couplés vins et cigares âgés dans de délectables mariages que l’on souhaiterait pouvoir consommer. Le Humidor Corner qui focus sur l’aspect conservation de nos modules, le Collector’s Corner relatant cette fois-ci la petite histoire des Edicion Limitadas cubains, le Tobacco Corner ou l’on discute avec des vegueros (cultivateurs) renommés dont Pancho Cuba (Cuba), Nick Perdomo (Perdomo cigars Nic.) et Rocky Patel (Rocky Patel Premium cigars, Hond., Nic.) de la culture de la précieuse plante au nom évocateur de « Nicotiana Tabacum ». Et pour conclure, le Habanos Corner qui fait place à l’industrie cubaine du tabac et ses prestigieuses marques. Dans ce numéro, l’historique de la marque cubaine La Flor de Fonseca et de son fondateur, le cubain Don Francisco E. Fonseca.

.

En somme, Cigar Journal est un magazine des plus sérieux et des mieux documenté qui nous fait connaître le côté européen de l’industrie et qui, par ses articles de fonds et ses chroniques spécialisées permettent aux amateurs de parfaire à la fois leurs connaissances et leur culture. www.cigarjournal.co

Bonne Dégustation!

CERTIFIED MEDALLION - jpeg

 

 
Laisser un commentaire

Publié par le 30 octobre 2012 dans Littérature et magazines

 

Mots-clés : , , , , , , ,