RSS

Archives de mot-clé : Xykar

Tire difficile

Écotage: Enlèvement de la nervure centrale d'une feuille de tabac

Écotage: Enlèvement de la nervure centrale d’une feuille de tabac.

Comme on le sait, un bon cigare doit avoir une tire facile. Devoir s’acharner à tirer sur un cigare pour le fumer peut devenir désagréable et ruiner le plaisir de la dégustation. Aussi, un cigare roulé trop serré ou bouché gagnera trop en chaleur et empêchera les arômes et saveurs de s’épanouir pleinement. Un cigare de grande qualité aura beau être ferme au toucher, il délivrera tout de même une tire facile. À noter que la tire d’un cigare est subjective et propre à chaque fumeur. Mais il arrive à l’occasion, dans le cas de cigares de moindre qualité et parfois pour certains de grande qualité que nous soyons confrontés à ce problème de tire difficile.

En voici les causes et diverses façons d’y remédier. De façon générale, ce sera au moment du roulage du cigare que seront générés ces types de problèmes. Un  »Torcedor » (rouleur) qui roulera un cigare trop serré, une feuille mal placée dans la poupée ou une  »branche » ou une partie de nervure trop grosse incorporée au mélange peuvent facilement obstruer en tout ou en partie le produit fini. La solution dans ce cas est de presser le cigare doucement d’un bout à l’autre avec ses doigts afin de délier les feuilles et le possible  »noeud » ou obstruction et ainsi corriger la situation. Si cela s’avérait insuffisant, utiliser tout objet très fin et en métal du genre trombonne à papier que vous introduirez lentement avec une mouvement de va et vient et par mouvements latéraux à l’une ou possiblement les deux extrémités du cigare et arriver à en  »dénouer l’impasse ». Il y a aussi la solution, plus drastique elle, qui est celle de couper le cigare après l’obstructiion si celle-ci ne se trouve pas trop près de la tête de votre module. De cette façon, vous ne perdrez pas tout.

L’humidité aussi pourra affecter la tire d’un cigare. Un cigare conservé dans un environnement trop humide et dont les feuilles se seront gorgées d’humidité gonfleront et rendront un cigare à tire normalement facile, difficile voire le boucher ou presque. Peu de solutions s’offrent au fumeur dans ce cas et lorsque le cigare est allumé. Soit on l’éteint et attend une heurre ou deux avant de le rallumer, question qu’il s’assèche quelque peu, soit on en dispose, soit on fait avec en souhaitant que le problème se résorbe de lui-même. Conseil: d’abord, lorsque cela se produit, un premier réflexe serait de vérifier le niveau d’hygrométrie de votre humidor et corriger selon. Certains, mais pas tous les cigares tolèrent des niveaux élevés d’humidité (plus de 72%). Dans ce cas, sortez de votre humidor le module que vous avez l’intention de fumer deux heures à l’avance. Et pourquoi ne pas appliquer cette mesure en tout temps? Pour ma part, je n’y vois aucun inconvénient.Placer celui-ci au réfrigérateur durant une heure ou environ (suggestion reçue récemment de la part d’un lecteur, merci à celui-ci) aura aussi le même effet.

Information tirée en partie d’un article publié dans le Xikar Newsletter de Juin 2013 par Tobacconist University et traduit ici par moi-même. www.xikar.com, www.tobacconistuniversity.org

Bonne dégustation!

CERTIFIED MEDALLION - jpeg

 

Mots-clés : , , ,